QI GONG

UN PEU D'HISTOIRE

L'empereur jaune - Huang Di
L'empereur jaune - Huang Di

Historiquement, les adeptes du Qi Gong prennent comme première référence, le Nei Jing Su Wen.

 

Cet ouvrage attribué à l’empereur Jaune, Huang Di, (symbole paternel de la civilisation chinoise) remonte à 2600ans avant notre ère (Lavier 1990)

 

L’empereur Jaune aurait mis au point cette méthode de soins après avoir observé le comportement de quelques animaux.

On trouve, dans ce texte clé pour les médecins traditionnels, les premières traces d’existence du souffle et de la respiration.

 

Un autre point de vue nous dit que le mérite de la découverte de ces exercices vertueux reviendrait à certains moines taoïstes.

 

Ces derniers pratiquaient une religion basée sur la méditation en position immobile. Leurs progrès sur la voie de la sagesse étant entravés par des troubles physiques, des désordres au niveau des organes, des maladies de leur corps et de leur esprit.

Moines taoïstes
Moines taoïstes

Ils ont décidé de pratiquer en plus de la méditation, des exercices physiques qui ont été les premiers exercices de Qi Gong.

 

Les résultats ont été rapides et très satisfaisants et ces moines se sont aperçus qu’en fortifiant leur corps, ils fortifaient aussi leur esprit.

Au fur et à mesure des années, la transmission de ces exercices s’est faite en suivant les courants de pensée religieuse ou philosophique. Ceci a abouti à la création de Qi Gong Taoïstes, bouddhistes, confucianistes, familiaux, régionaux, etc…

 

Traduction :

 

Qi : souffle, énergie

 

Gong : travail conscient et régulier

SES EFFETS

La pratique peut se faire pour différentes raisons : protéger, renforcer la santé, entrer dans le calme, développer ses capacités, soigner, augmenter les capacités à transmettre le Qi, augmenter la résistance à l’effort, aux infections, améliorer la mémoire.

 

 

Il existe différentes écoles mais toutes reposent sur les règles de la circulation d’énergie à l’intérieur du corps, favorisent la circulation fluide de cette énergie, amènent un équilibre psychique, calment les émotions, dénouent la structure corporelle.